Identification

Email :

Mot de passe :

Mot de passe oublié


"Conformément aux règles du code de déontologie de la profession, certaines rubriques de ce site ne sont accessibles qu'avec l'identifiant et le mot de passe que votre vétérinaire vous a délivré lors d'une consultation."

Actus Clinique

Consultez les dernières actualités de votre clinique vétérinaire

Accueil > Actualité générale

Le diabète sucré du chien et du chat en questions

Le diabète sucré touche environ 1 chien sur 200 et 1 chat sur 300. Voici un petit quizz pour mieux connaître cette maladie.


Le diabète sucré correspond à une insuffisance en insuline.

Vrai

Cette insuffisance en insuline est due à un trouble du pancréas qui ne parvient plus à produire assez d’insuline ou à une maladie provoquant une résistance à l’insuline.


Un défaut d’insuline entraîne une augmentation du taux de sucre sanguin.

Vrai

La glycémie augmente alors. Au départ, il n’y a pas de symptômes (étape prédiabétique). Le taux de glucose dans le sang est de 1,30-1,80 g/L (le taux normal est de 0,70-1,10 g/L) à jeûn. A ce stade, il n'y a pas de sucre dans les urines. Le diagnostic de certitude ne peut être établi qu’après plusieurs prises de sang avec des valeurs augmentées

Ensuite, la maladie se déclenche réellement (glycémie supérieurs à 3g/L), les premiers symptômes apparaissent et on peut détecter du sucre dans les urines. De plus, une cataracte (opacification du cristallin) peut apparaître.

Au dernier stade, une acidose métabolique (aggravation très importante) peut apparaître si l'animal n'est pas traité ou si son traitement est mal équilibré.


Diabète insipide et diabète sucré : c’est la même chose !

Faux

Le diabète insipide correspond à une grande production d’urine diluée mais sans aucune augmentation de taux de sucre dans le sang ou dans les urines.   


Lors de diabète, le principal symptôme est de la diarrhée.

Faux 

Les principaux symptômes du diabète sucré sont : une augmentation de la prise de boisson et de l’émission d’urines, on parle de polyuro-polydypsie (PUPD) ; une augmentation de l’appétit associé à une perte de poids et une léthargie ainsi qu’une moins bonne qualité du pelage.


Une alimentation adaptée permet de stabiliser le diabète.

Vrai et faux

Une alimentation adaptée peut aider à stabiliser le diabète et est indispensable mais elle ne suffit généralement pas toute seule. On peut, selon l’avancée de la maladie, prescrire des traitements hypoglycémiants par voie orale dans un premier temps. Mais, le plus souvent, cela ne suffit pas et l’insuline en injection devient obligatoire. Il est toujours difficile de trouver la bonne dose d’insuline efficace pour diminuer la glycémie sans risquer une hypoglycémie. Plusieurs courbes de glycémie peuvent être nécessaires.


Les injections d’insuline sont soumises à des règles strictes

Vrai

L’insuline est injectée tous les jours, une à deux fois par jour selon l’insuline utilisée. Des horaires stricts doivent être respectés et les repas administrés en même temps. L’alimentation doit, bien sûr, être adaptée et tout en surveillant le poids de l’animal car l’obésité est un facteur aggravant.


En conclusion, si vous avez un doute concernant la santé de votre animal, s’il boit beaucoup et urine plus qu’avant, n’hésitez pas à nous en parler ! De plus, les bilans de santé réguliers, notamment chez les animaux de plus de 8 ans, permettent un dépistage précoce et donc une prise en charge plus rapide.


Contact

Clinique vétérinaire • soins • nouveaux animaux de compagnie • chirurgie • canins • félin • bien-être

Site réalisé par Vetoonline